Salles en Nationale 2 qui aurait pu le croire ? Malgré une défaite en demi-finale du championnat de France face à nos amis Langonnais, L’USS promue s’est plus que défendue dans ce championnat très relevé de fédérale 1. Réaliser une saison exceptionnelle et obtenir une montée face au premier national de la première phase contre Chartres, c’est tout simplement incroyable !

Ce n’est pas la seule satisfaction, nos espoirs dixième à la trêve, se qualifient sur le dernier match pour les phases finales et réussissent l’exploit d’arriver en demi-finale du championnat de France, battus par Issoire. Quelle belle aventure pour nos jeunes qui prouvent qu’avec du travail et beaucoup de plaisir, rien n’est impossible.

Cette réussite est due, bien sûr, a une politique de club basée sur la formation, avec une équipe dirigeante complémentaire et passionnée. Un Staff qui parle le même langage, sous la responsabilité d’un Nicolas Cabanne fougueux, gagneur, travailleur, rassembleur, qui réussit à fédérer tout son environnement. Le rugby est pratiqué par des joueurs à fortes personnalités au service d’un collectif. Quand les valeurs humaines de ces garçons convergent, cela permet au groupe d’atteindre des objectifs non envisageables en début de saison.

Dès lors, pour les dirigeants que nous sommes, un très gros challenge nous attendait après la validation de la montée par le comité directeur et par les joueurs. Outre l’aspect financier non négligeable, c’est tout un club qui monte de 2 divisions en 2 ans. Tout est structurellement plus compliqué, sportivement aussi : la création d’un centre de formation labélisé devenant prioritaire, c’est toute la qualité de notre formation qui doit dorénavant gravir encore un stade. Cela implique à chacun de franchir un palier dans notre investissement tout en gardant notre convivialité.

Ce n’est pas toujours simple de gagner… Nous ne pouvions refuser la deuxième montée successive à nos joueurs qui l’ont gagnée sur le terrain et de quelle manière !

Je remercie la mairie pour son aide structurelle, le conseil général, nos partenaires sans qui rien ne serait possible, nos bénévoles qui s’impliquent comme jamais et qui n’ont pas perdu leur légendaire bon caractère, nos éducateurs orphelin de leur guide qu’a été Sylvain Decis qui a décidé de prendre du recul, et surtout un grand merci aux membres du bureau et du comité directeur qui paient un lourd tribut en terme d’implication pour que nous soyons fiers de nos couleurs.

La saison en nationale s’annonce prometteuse. Le club, avec notre nouveau manager Yannick Vignette aux responsabilités, s’est structuré pour se faire respecter sur le prés face à des équipes pour la plupart professionnelles. Cette année, outre les séniors, nous avons investi en moyen humain pour que notre formation académique, aussi bien chez les garçons que chez les filles, retrouvent les résultats escomptés par ce niveau. L’objectif du club étant de faire jouer le maximum de jeunes formés à l’USS dans son équipe première et en espoir.

Soyons fiers de notre rugby de village ! En 2024, le club fêtera ses 120 ans : l’occasion pour les plus jeunes aux plus anciens de célébrer cette belle aventure, qui restera à jamais gravée dans nos mémoires et celles des joueurs.

 

Vive l’USS

 

Didier Dallet